N'oubliez pas !

En vous abonnant, vous êtes informé.e de tous les nouveaux articles ET vous pouvez télécharger librement l'essai "Etes-vous (vraiment) un musicien professionnel ?". Inscrivez-vous aujourd'hui et rejoignez notre communauté !

Category Archives for "SACEM & cie."

13 février 2017

Comment protéger ses œuvres et compositions ?

Protéger ses oeuvres

Protéger ses œuvres : l’obsession des créateurs

Je n’ai jamais regardé l’Eurovision, à part dans les années 80, quoique c’était assez différent. Mais cette année, j’ai décidé de le faire, parce que mon pote Michel a un copain bassiste qui joue pour la chanteuse sélectionnée. Alors bon, je m’installe… Et quand la minette arrive, qu’elle attaque les trois premiers accords, je sais, instantanément, qu’un truc cloche : ce qu’elle est en train de jouer devant des millions de téléspectateurs, c’est MA chanson. OK, ma composition pour accordéon seul et voix alcoolisée a pris une bonne dose de remix ambiant-electro, mais il n’y a aucun doute. Je cherche illico sur le net, qui est cette fille, quels sont les crédits de la chanson… Évidemment, ça ne parle de moi nulle part. 

Ce nouveau tube de l’année est passé pendant des semaines sur les ondes, mon nom n’a jamais été cité une seule fois, et je galère toujours à trouver mes dates dans les mariages de l’été. Et une fois sur deux, on me félicite pour ma « super reprise acoustique ». Vous savez le pire ? Je dois payer des droits quand je la joue en public…

Ça sent le cauchemar, non ? Quelque chose entre « le créateur jamais reconnu » et « c’est moi qui devrait être riche et célèbre »… Parmi les questions qui reviennent le plus souvent sur les sites et forums de musiciens, « comment protéger ses œuvres ? » est celle qui revient le plus souvent. Et bien, au risque de vous froisser… je trouve qu’elle est très mal posée !

Et je pense cela pour au moins deux raisons :

  • d’abord parce que « protéger », je trouve que cela évoque la construction de murs et l’enfermement, alors qu’au fond, je crois que tout artiste souhaite que sa musique voyage, se partage et se diffuse. Je pense donc le terme inadéquat.
  • ensuite parce que je trouve la question « pourquoi protéger ma musique ? » beaucoup plus riche, et qu’elle n’est finalement jamais posée. Que cache, au fond, ce besoin de « protection » ?

Alors… je vous propose de revisiter tout ça, et d’en sortir avec les idées claires…

Lire la suite…